Qu’est ce qu’un goûter healthy ? Quels aliments privilégier à ce moment de la journée ? Doit-on goûter tous les jours ? Est-ce un véritable repas ? Dans cet article, je vous partage quelques unes des questions que l’on me pose en bilans de vitalité et en ateliers afin de vous aiguiller et d’éviter les erreurs courantes !

Quelle est la différence entre goûter et grignoter ?

Le goûter ou collation de l’après-midi est un « repas » très léger, que l’on prend entre le repas du midi et celui du soir. Il apporte à l’organisme du carburant, de l’énergie pour pouvoir tenir jusqu’au dîner. Il se fait à heure fixe et suivant les rythmes biologiques. 

Le grignotage quant à lui, est souvent pris à différents moments de la journée. Ce qui le caractérise :

  • L’effet « picorage », car on grignote justement, un ou plusieurs aliments, sans forcément en ressentir le besoin ou la faim. Il s’agira plutôt là, d’envies subites,
  • Une certaine anarchie, car il n’y a pas d’horaire fixe et l’on peut grignoter plusieurs aliments les uns après les autres.
  • Et, les choix d’aliments qui sont souvent très gras et sucrés,

Cette habitude, coupe les sensations de faim et de satiété. Ce qui amène à manger plus, que ce dont le corps a besoin. 

Faut-il prendre un goûter ? Est-il important ? A qui est-il réservé ?

prendre un goûter

Si vous êtes un adulte sédentaire et que les repas pris dans la journée ont été assez complet et rassasiant, la prise d’un goûter ne sera pas nécessaire. Après, n’en faites pas une règle pure et dure, d’un côté comme dans un autre. L’idée est que fassiez selon le ressenti des besoins de votre corps.

Si vous êtes très actif(ve) et sportif(ve), le goûter pourra être bénéfique surtout s’il est bien choisi.

Il sera plus important pour les femmes enceintesles personnes âgées qui ont besoin d’approvisionner plus régulièrement leur organisme. Ou pour les enfants et adolescents en pleine croissance, qui ont besoin d’apports réguliers dans la journée. Car ils se dépensent pas mal et ont besoin de beaucoup se concentrer, non seulement durant les heures de cours, mais aussi après, avec les devoirs. Le goûter sera alors le plus nutritif possible pour leur permettre de pallier aux baisses d’énergie et ainsi favoriser un dîner plus léger (plus léger mais nourrissant et complet !).

Doit-on goûter tous les jours ? Est-ce réellement un quatrième repas de la journée ?

Le goûter est une collation ou « un repas » léger, dans le sens où l’on se pose pour le prendre. Par contre, la quantité n’est pas la même qu’un déjeuner ou un petit déjeuner.

Le but est d’y apporter, un maximum d’éléments nutritifs et suffisamment d’énergie à notre organisme avec un minimum d’aliments, pour tenir jusqu’au dîner sans pour autant se remplir et couper sa faim. 


Smoothies hypervitaminés et gourmands

Quels sont les bienfaits/atouts santé d’un goûter sain et équilibré ?

goûter sain et équilibré

Un goûter healthy, nourrit correctement l’organisme en lui amenant les vitamines, minéraux et oligo-éléments dont il a besoin. Et surtout de bons glucides qui permettent un apport en énergie sur plusieurs heures, sans créer de pics de glycémie et donc de fatigue, de faim 1 heure après. Goûter sain c’est reprendre de l’énergie, nourrir correctement ses muscles et maintenir une bonne concentration et mémoire (n’oublions pas que le cerveau se nourrit de 20% de notre ration alimentaire !).

Comment bien composer un goûter ?
De quoi doit-il être composé ?

composer un goûter

Un goûter devrait être léger et composé d’aliments très digestes et énergétiques. Le mieux, l’après midi étant d’apporter des fruits frais ou secs associés à des oléagineux et des graines. L’association des deux permet une digestion plus lente, pour tenir jusqu’au soir. Elle évite aussi l’hyperglycémie grâce au mélange de bons sucres et bons gras.

Les fruits peuvent également être pris en smoothie avec un peu d’huile ou d’avocat, toujours dans le but d’allonger légèrement la digestion.

Vous pouvez aussi opter pour une ou deux boules énergétiques, un légume cru ou un petit verre de jus de légumes crus.

En cuits, une compote ou du pain des fleurs avec un peu de purée d’oléagineux et une tisane seront très adaptés.

Faut-il préférer prendre un goûter sucré ou un goûter salé ?

prendre un goûter sucré

D’après la chronobiologique, il est préférable de prendre un goûter sucré, car c’est en milieu d’après midi (comptez environ 4h après le déjeuner), que le corps sécrète de l’insuline, en réaction à la sécrétion de cortisol (hormone du stress), ce qui crée un coup de fatigue.

Le corps réclame à ce moment là un apport en sucres, c’est pour cela qu’il est plus intéressant de consommer des aliments sucrés plutôt que salés. Mais je conseille toujours aux personnes que j’accompagne, d’écouter les messages de leur corps. Et s’il vous réclame des aliments salés, c’est probablement que vous en avez besoin !

Attention aussi à bien faire la différence entre envies (de combler, de se remplir, gourmandise) et besoins (qui sont plutôt associés à des aliments sains).

Quelles sont les erreurs à éviter ?

erreurs à éviter

Les sucres raffinés, le mauvais gras et surtout l’association des deux sont idéalement à éviter. Je conseille autant que possible de réduire/voire d’arrêter les gâteaux, bonbons, certaines pâtes à tartiner trop sucrées, les viennoiseries, le pain/beurre/confiture/lait de vache … 

Il faut savoir que l’association des sucres raffinés et des graisses saturées contrairement à celle des fruits ou fruits secs / oléagineux, ne permettent pas de transformer les sucres rapides en sucres plus lents. Au contraire, ils favorisent les pics de glycémie et le besoin rapide de manger.

Préférez autant que possible, les aliments crus, les plus bruts possibles afin que cela ne fatigue pas trop votre organisme. Ainsi, votre énergie, plutôt que de dériver vers la digestion ira vers d’autres organes, tels que les muscles ou le cerveau. Souvent après le goûter, surtout pour les enfants et les adolescents, on travaille ses devoirs ou l’on va s’amuser, se dépenser en extérieur.

En bref, pour un goûter idéal :
Privilégiez des aliments crus, biologiques, de saison, les plus bruts possibles. Des associations qui évitent de fatiguer l’organisme. Une bonne mastication, car il ne sert à rien de manger bien, si ce n’est pas pour prendre le temps de savourer ce que l’on met dans la bouche !

Pour des idées de recettes de goûters sains, c’est ICI !
Cet article vous plaît ? Épinglez-le sur Pinterest !