Je veux perdre du poids mais je ne peux pas m’empêcher de craquer ! », « j’ai peur de parler en public ! », « J’ai eu une dure journée et je me sens très fatiguée », « Je ne suis pas très bien, mais sans raison particulière », vous ou l’un(e) de vos proches vous êtes probablement dit un jour une de ces phrases. Et quand ces moments là surviennent on ne voit pas de solution pour y remédier, on peut alors être complètement engloutis, paniqués par ses émotions. Eh bien, j’ai décidé dans cet article de vous parler d’un remède simple, facile à utiliser et qui fonctionne très bien !

Si si, il est possible de se sentir moins oppressé à l’idée de parler devant du monde, d’arriver à ne pas répéter les mêmes erreurs, d’être moins stressé au quotidien… Vous allez me dire, mais comment fait-on cela ? Par quel miracle mon état de stress, de peur, de tristesse peut être apaisé ? Eh bien, ce n’est pas par miracle mais grâce aux fleurs ! Car oui les fleurs peuvent nous aider ! Et je vais vous dire comment…

Commençons par le commencement…

Tout commence toujours par une histoire, et ce dont je vais vous parler ne fait pas exception. Pour cela, il va falloir revenir au début duXXème siècle, en Angleterre : un médecin, bactériologiste, le dr Bach est un idéaliste, toujours en quête de « vérité » il se rapproche de la Nature qu’il conçoit comme un exemple defoto-dr-bach-sc3a9pia simplicité à suivre. C’est ainsi que dans cette quête il se rapproche petit à petit de l’homéopathie reconnaissant ainsi le rapport étroit existant entre maladie chronique et intoxication intestinale, première découverte cruciale ( l’intestin est un organe bien plus important qu’il ne le pensait ).

Il obtient de très bons résultats sur ses patients de l’époque, mais veut aller plus loin, car sa quête n’était selon lui, pas terminée, il n’avait pas encore trouvé ce que la Nature recelait de plus simple et qu’il comptait bien utiliser pour agir sur « la souffrance des hommes » car il est convaincu qu’agir sur le mental a des répercussions positives sur la santé. Il découvre alors les fleurs, qu’il étudie, observe avec minutie, il essaie de comprendre leurs langages et qualités intrinsèques. Il met en avant 38 fleurs ( d’abord 12 puis 19 jusqu’à arriver à 38 ) qui représentent selon lui la palette globale des émotions que chaque être humain peut ressentir avec leur versant négatif ( celui d’où l’on part ) et le positif ( où l’on souhaite arriver ).

Il les conseille dans son cabinet situé dans le Mont Vernon ( et que l’on peut encore aujourd’hui aller visiter, photo ci-dessous ). Les résultats se font voir assez rapidement et petit à petit ses remèdes remportent un certain succès,  des gens y viennent même du monde entier pour les essayer.

Le centre Bach

Fleurs de Bach du jardin au flacon…

Les fleurs comme nous l’avons dis agissent sur les émotions et si l’on prend le temps de les observer, comme l’avait fait avant nous le Dr Bach, nous pourrons voir qu’elles nous dévoilent, selon l’endroit où elles choisissent de pousser, la manière dont elle le font… toutes les qualités qu’elles peuvent renfermer.

Prenons comme exemple la clématite, il s’agit d’une fleur qui a tendance à grimper haut, parfois très haut et devinez la qualité de cette fleur ? Celle de ramener à la réalité ! Son état « négatif » étant la tendance à être dans son imaginaire « dans la lune ». Voici une photo ci-dessous, on ne voit pas bien, mais elle grimpe haut voire très haut ( vous avez aussi plusieurs photos sur internet au cas où vous tombiez dessus dans la Nature ). J’ai eu la chance de la voir et c’était assez impressionnant, j’avais l’impression qu’elle voulait atteindre le ciel.

Clématite

Il faut savoir que toutes les fleurs que l’on utilise pour faire les élixirs sont sauvages, sauf 2 : Rock Water = Eau de roche, issue d’eau de cascades ( issue donc d’un milieu naturel mais qui n’est pas une fleur ! ) et Cerato qui est une fleur très rare et qui certaines années ne pousse pas en quantité suffisante, c’est pour cela que l’on est obligée d’utiliser des fleurs cultivées. Ce point est très important car une fleur sauvage n’aura pas la même action qu’une fleur cultivée, le lieu où elle décide de pousser est très important.

Pour fabriquer un élixir, on choisi donc des fleurs sauvages, à maturité, qu’on laisse exposer au soleil ( au moins 3h de plein soleil ) ou que l’on extrait par ébullition. Après filtration on ajoute du cognac et voici comment on obtient la teinture mère. On dilue ensuite 2 gouttes teinture mère avec 1/3 d’eau et 2/3 de cognac et c’est ainsi qu’on obtient un flacon ! Eh oui tout un travail pour obtenir un flacon d’élixir. Vous me direz, simplement 2 gouttes ? Eh oui 2 gouttes qui ont une efficacité réelle. Et c’est d’ailleurs du fait de cette dilution que l’on peut dire que les fleurs de Bach n’ont aucun effet secondaire, mais nous y reviendront un peu plus en détail.

Fleurs de Bach ou la simplicité à l’état pur…

« Je désire  faire en sorte que ce soit aussi simple que ceci : j’ai faim, alors je vais arracher une laitue dans le jardin; pour mon thé et si, malade, j’ai peur, je prends une dose de Muscade. (NdT : ou Mimulus) »
Edward Bach

Mimulus guttatus visoflora

Cette citation résume bien l’essence des élixirs, d’ailleurs :

  • Ils sont très simple d’utilisation, il suffit de mettre quelques gouttes dans un flacon ou dans un verre d’eau ( nous verrons plus en détail la « posologie » )
  • Il n’ y a aucun effet secondaire vu qu’il s’agit d’une dilution importante et il n’y a aucun risque de surdosage.
  • Elles ne sont pas non plus toxiques.

Bref, elles peuvent être utilisées par toutes et tous. Attention tout de même aux bébés, femmes enceintes ou ancien(ne)s dépendant(e)s à l’alcool, vous avez alors la possibilité de les commander sans alcool => en granulés ou sève d’érable qui contient 0,2%d’alcool contre 20% dans un flacon normal ( pour les ancien(ne)s dépendant(e)s à l’alcool, il vaudra mieux privilégier les granulés )

Fleurs de Bach ou comment mieux gérer mes émotions…

Vu que les fleurs n’ont aucun effet secondaire ou toxicité, elles peuvent être des alliés de poids pour affronter les difficultés du quotidien. Que ce soient des peurs, des moment d’incertitudes, de découragements, du stress… toutes ces émotions peuvent être rééquilibrées grâce à la prise des fleurs.

Cela ne signifie pas qu’en prenant les fleurs, les émotions disparaissent et que l’on perd sa personnalité ! Bien au contraire, on peut retrouver au fur et à mesure du temps sa véritable personnalité. Ne vous êtes vous jamais dit en vous mettant en colère, en période de déprime ou en vivant une peur intense… « cette personne ce n’est pas moi, ce n’est pas celle ou celui que je veux être ! ».

Vivre une colère peut être nécessaire, mais parfois on peut obtenir tout autant si ce n’est mieux en disant les choses que l’on a sur le cœur sans pour autant se mettre dans une colère monstre, ce qui peut arriver à tout un chacun ou au contraire dire les choses peut faire beaucoup de bien quand on ose pas les exprimer de peur de faire mal, de blesser, parce que l’on aime que tout soit harmonieux autour de soi, que l’on déteste les disputes, mais garder peut aussi provoquer un fort conflit intérieur et là que faire ?

Eh bien, les fleurs de Bach peuvent dans ces moments là être une très bonne aide, car elles aident à nous apaiser mais aussi à prendre du recul sur les situations. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une panacée et prendre des fleurs ne peut pas résoudre tous les problèmes, surtout si ceux-ci relèvent plus de la psychanalyse ou autre psychothérapie. Mais elles pourront toujours être des soutiens en utilisation conjointe à un travail fait en profondeur avec un(e) professionnel(le).

Fleurs de Bach : une « posologie » ultra-simple !

Vous pouvez aussi bien utiliser les fleurs dans votre quotidien pour des émotions passagères : des bouchons qui vous stressent, une dispute, une journée où vous vous dites que vous auriez mieux fait de rester au lit… que pour des émotions récurrentes : le stress quotidien au travail dû à une quantité énorme de travail ou à un patron qui vous met la pression, un manque de confiance en vous et qui vous empêche de vivre votre vie comme vous le souhaitez, des pensées incessantes qui vous empêchent de dormir…

Pour les émotions passagères, il suffit de mettre 2 gouttes d’1 ou plusieurs fleurs ( vous pouvez aller jusqu’à 7 ) dans un verre d’eau de source. Vous pouvez renouveler l’opération si vous en ressentez le besoin.

Pour les émotions récurrentes, mettez 2 gouttes d’1 ou plusieurs fleurs ( jusqu’à 7, comme pour le verre d’eau ), dans un flacon que vous remplissez d’eau de source. Cette fois vous prenez 4 gouttes du flacon 4 fois par jour.

Quelle que puisse être notre position, que nous soyons travailleur dans une ville grouillante de monde ou berger isolé dans la montagne, efforçons-nous de tourner en intérêt la monotonie, le devoir insipide en une joyeuse occasion d’expérience, et la vie de tous les jours en une intense étude de l’humanité et des grandes lois fondamentales de l’Univers. Edward Bach