L’été arrive à grand pas, et plus que quelques jours ou semaines avant de dégainer nos maillots de bain sur les plages chaudes de France ou d’ailleurs. Mais c’est aussi la période où tous les complexes remontent à la surface :  » oh je me trouve trop grosse « ,  » j’ai quelques bourrelets sur les côtés, c’est pas très joli !  »  » j’ai du ventre « ,  » mes cuisses sont trop larges !  » et cetera, et cetera. La solution qui se présente généralement à nous est le fameux régime : hyper protéiné, pauvre en graisses, soupe aux choux … il y en a pour tous les goûts !

Malgré la liste diverse et variée qui s’allonge, les personnes complexées et le surpoids ne diminue pas. Alors la solution ne serait-elle pas dans un changement d’habitudes de vie durable ? Que l’alimentation devienne une alimentation plaisir et joyeuse ? Et plus un moyen de combler un vide, de la tristesse, de la peur, un mal-être en général. Trouver aussi des méthodes pour arriver à gérer ses émotions de manière durable afin qu’elles ne soient plus un frein à un équilibre alimentaire et à un mieux être avec soi et son image.

Tout pour nous faire grossir…

Des publicités qui nous présentent des gâteaux tellement bon que l’on ferait tout pour en goûter au moins un petit bout, des glaces onctueuses et délicieuses que l’on ne partage avec personne ou encore du chocolat, qui par sa somptueuse saveur nous emmènerait dans un autre univers. Tant de choses qu’on nous propose et pourtant se laisser tenter provoque tant de culpabilité ! Car il serait tellement plaisant d’avoir le physique des magazines sans pour autant s’astreindre à une alimentation plus saine ! Eh oui nous aimerions le beurre et l’argent du beurre…

Manger tout ce que nous voulons sans prendre un gramme ! Et si seulement cela ne nous faisait que prendre des kilos, car la santé aussi en prend un petit coup, mais cela n’est pas l’objet de cet article ! Nous sommes aujourd’hui dans un grand dilemme, celui du culte de la minceur tout en ayant une abondance de produits sur les étals des supermarchés et si seulement ils étaient vraiment bon pour nous !

Sucrerie

Sucre ( blanc ou dit « roux » ), laitages de vache, charcuterie, céréales raffinées et même le sel raffiné ( si, si ! )… tous ces aliments sont bien connus maintenant dans l’influence qu’ils ont sur le surpoids. En effet, le sucre lorsqu’il n’est pas issu de produits naturels comme les fruits, ferait grossir.

Le Professeur  Philippe James dans son rapport à OMS en fait d’ailleurs le constat, indiquant le lien entre sucre et obésité. Selon lui, nul besoin d’ajouter du sucre dans notre consommation, il suffit juste d’en consommer du naturel. En fait, si nous consommons des sucres naturels ( dans les fruits, les céréales complètes… ), nous avons moins l’envie d’en consommer d’autres, car en nous nous nourrissons correctement, nous remplissons nos besoins, et notre corps n’a pas à demander d’autres apports.

Les laitages eux, contiennent des hormones de croissance dont le but est de nous faire grossir, ou plutôt de faire grossir le veau, ce qui est tout à fait normal. Le lait aurait donc une influence sur l’obésité des enfants et des plus grands d’après Thierry Souccar.

Quant aux aliments raffinés, la raffinage élimine tous les minéraux, les vitamines de l’aliment, il ne reste donc plus grand chose. Et cela donne un aliment blanc ( pour les céréales notamment ) qui fait aussi monter le pic glycémique ( ce qui fatigue le pancréas ), et le sucre qui y est contenu se transforme en graisses qui se logent au niveau du ventre, des hanches…

Sans parler du fameux gluten qui se colle aux parois des intestins et peut diminuer au fur et à mesure du temps la qualité de la digestion et d’assimilation chez de nombreuses personnes, ce qui peut favoriser la prise de poids.

Charcuterie

Mais il est un aliment dont les effets sur le poids sont moins connus : il s’agit du glutamate, qui n’est pas un aliment à proprement parler, mais plutôt un additif ( E 621 ou extrait de levure ) et plus précisément un exhausteur de goût, il apporte un goût salé aux préparations. Toutes les personnes adeptes de la nourriture asiatique et principalement chinoise connaissent cet additif car il provoque chez certains des problèmes de digestion ou certains symptômes allergiques. Ce que l’on sait moins c’est qu’on le retrouverait également dans beaucoup de préparations que l’on consomme : dans les soupes, les biscuits, les sauces, dans les plats préparés…

Pourquoi cet additif ferait-il grossir ? Tout simplement parce qu’il empêche au cerveau d’envoyer le message de satiété. Ce n’est que lorsque l’on a fini le paquet de gâteau ( ou plusieurs ) et que l’estomac est bien plein que l’on se rend compte que l’on a plu faim ou même que l’on a trop mangé et c’est ainsi que petit à petit on prend du poids.

Quelques solutions pratiques pour perdre du poids durablement

Après un petit détour sur ce qui nous fait grossir, voyons ensemble quelques solutions pratiques pour perdre du poids durablement :

Une alimentation plus saine

Une perte de poids passe forcément par une modification alimentaire. Eh oui, si l’on n’adopte pas une alimentation plus saine, on pourra tout essayer : les crèmes anti-cellulites, les tisanes ou les gélules… Rien ne pourra faire véritablement perdre du poids, tout au plus un excédent d’eau.

Cette alimentation est en réalité assez simple, il suffit de regarder dans n’importe quel magazine pour se faire une idée : des aliments plus complets, plus de fruits, de légumes, des oléagineux ( amandes noix, noisettes… => sans excès, sinon vous engorgez le foie ), des légumineuses ( pois chiche, lentille, haricots rouges… => en petite quantité aussi car elles gonflent dans l’estomac ), des protéines animales ( 1 oeuf par jour est suffisant, viande blanche, poisson => en petite quantité aussi ) et les bonnes huiles ( colza, olive, pépin de courge… ) qui sont bien plus importantes qu’on le pense si on veut avoir une jolie silhouette.

Ensuite, diminuer ou éviter le plus possible tout ce qui est raffiné, la viande rouge ou la charcuterie, les laitages, les sucreries, les mauvaises graisses, les plats préparés…

Légumes

Vous me direz que vous êtes peut-être déjà au courant mais que vous n’y arrivez pas, ou bien que ce n’est pas évident d’éliminer tant d’aliments surtout si on les consomme tous ! Et c’est vrai, le tout n’est pas de changer du jour au lendemain, car cela créera plus de frustrations qu’autre chose. Mais de supprimer ou de diminuer les aliments que vous pouvez au fur et à mesure accompagné(e) d’un professionnel qui pourra vous guider.

En réapprenant à bien vous alimenter, à combler vos besoins énergétiques avec des aliments complets et vivants sans pour autant vous priver de plaisir ( car manger « sainement » n’est pas du tout incompatible avec « se faire plaisir » => voyez par exemple ma recette de halva crue, de houmous ou de crêpes ).

Halva crue

Personnellement, moi qui suis gourmande de nature, j’arrive avec des aliments dits « sains » à me faire plaisir et à me régaler et pourtant, comme tout le monde, je ne disais pas non à une bonne glace, ou à un délicieux gâteau, mais en mangeant mieux, des aliments plus vivant, je ressens beaucoup moins cette envie et surtout je fais des glaces saines avec de la banane par exemple à la place de la crème liquide ou des gâteaux crus avec des bonnes dattes, des noix de cajou, de la banane, de bons fruits… ( je mettrai bientôt les recettes sur le blog ) !

Ce n’est pas pour autant que de temps en temps je ne mange pas une part de gâteau quand je suis invitée, car il est important de garder un lien social et de faire honneur à un repas préparé avec amour !

Ce qu’il faut faire dans ce cas là ? Bien mâcher ! C’est indispensable quand on veut perdre du poids et ne pas avoir le ventre qui pendouille. France Guillain le dit très bien dans son livre Mastiquer c’est la santé. Plus vous mastiquerez, plus vous vous musclerez la mâchoire et le ventre sera de plus en plus ferme car il ne sera plus ( ou moins ) ballonné ! La mastication est bien plus importante qu’on veut bien le penser, il s’agit de 50% de la perte de poids, ce qui n’est vraiment pas négligeable !

Et quoi de mieux que de perdre du poids, sans que ce soit un stress permanent ?

Fleurs de Bach

Vous avez différents moyens de vous aider : Les Fleurs de Bach peuvent être de véritables accompagnatrices de la perte de poids et du rééquilibrage émotionnel. Elles agissent tout en douceur et sans aucun effet secondaire. Selon votre cas, vous aurez plus besoin de telle ou telle fleur et parfois de plusieurs. Un exemple de fleurs à utiliser quand on commence à changer sa façon de s’alimenter : Mimulus. Pour les personnes qui ont différentes peurs comme celle de ne pas arriver à perdre du poids, la peur du regard des autres, de refaire les mêmes erreurs…

Pour les personnes qui suivent l’avis des autres sans tenir compte de leur sensations pour les moments de compulsions, celles et ceux qui veulent faire les choses de manière trop parfaite sans écouter leurs véritables besoin pourront prendre Rock Water …Vous pouvez choisir vous même celle(s) qui peuvent le mieux vous correspondre, ou aller voir un thérapeute qui vous conseillera une ou plusieurs fleurs ( on peut en proposer jusqu’à 7 selon votre cas et vos besoins ).

D’autres méthodes sont aussi de très bonnes aides : l’hypnose, l’EFT, la psychothérapie, la sophrologe

Chacune est différente et ne correspondra pas à tous. Tout dépendra de votre besoin et de la profondeur du problème. Mais sachez qu’il est important d’agir sur les émotions et de faire un travail dessus afin d’aller en profondeur. Il faut également être prêt, car cela peut être douloureux, mais on se sent beaucoup mieux après et surtout plus serein(e). Etre plus en phse avec ce que l’on ressent, agira forcément de manière positive sur le poids.

Car, la nourriture pouvant être une échappatoire, un moyen de fuir ses émotions. Si on les travaille, qu’on les accepte mieux, ou que certaines situations difficiles sont mieux vécues, la manière de s’alimenter ira forcément dans ce sens. Car on sera aussi plus respectueux de son corps et plus attentif à son bien-être.

Le sport est également un excellent destressant !

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-meditation-338446_1280
C’est après 30 à 40 minutes de pratique que notre cerveau libère les fameuses endorphines appelées aussi « hormone du plaisir sportif » et enképhalines qui sont des hormones qui inhibent la perception de la douleur. Elles seraient excellente contre la fatigue, le stress et surtout procurerait une sensation de bien-être,et réactiverait le plaisir de vivre, rien que ça !

Par contre le sport ne fait pas maigrir ! Mais il est indispensable à tous et particulièrement durant une période de perte de poids, car on a tendance à perdre aussi du muscle. Et pour les maintenir, il faut régulièrement bouger ! Vous avez différents sports qui sont proposés : cela ne doit pas forcément être de la course à pied, du tennis ou du stretching.

Vous pouvez aussi choisir des sport plus doux comme le vélo, le yoga, le pilate, la gymnastique suédoise… D’ailleurs c’est bien mieux d’y aller en douceur pour ne pas martyriser ses articulations. Le sport doit être un plaisir non une torture !

Faites vous plaisir et prenez du temps pour vous !

La peinture

L’idée est de transférer le plaisir de la nourriture vers un autre domaine. Cela peut être artistique : le chant, la danse, la musique, la couture, la rénovation de meubles… Nul besoin d’être Pavarotti ou la Callas pour chanter, Van Gogh pour peindre et dessiner. Le plus important est de s’amuser et de prendre du plaisir dans ce que l’on fait.

Un domaine plus intellectuel : la lecture, l’apprentissage de langues… 

Plus terrien : le jardinage

Ou spirituel : la méditation, Qi Gong…

Jardinage

En prenant soin de vous : allez vous faire faire un massage, un sauna, un hammam seul(e) ou entre copin(e)s.

En sortant  : profitez en pour aller vous promenez en forêt, dans un parc, ou voir des ami(e)s, ne restez pas seul(e), ne vous isolez pas.

Soyez indulgent(e) avec vous même, et ne culpabilisez pas si vous faites des « écarts ».

Si vous souhaitez perdre du poids de façon durable, les écarts feront forcément partie de votre vie, c’est tout à fait normal et même bénéfique. Car manger une bonne glace ou un voire deux carrés de temps à autres n’a jamais fait de mal à personne. Surtout si on le partage avec les personnes que l’on apprécie ! Seulement ces écarts doivent rester des occasionnels et non devenir réguliers voire quotidiens.

C’est ainsi que l’on apprend à mieux apprécier ce que l’on mange et que l’on se délecte de chaque bouchée. C’est tellement plus plaisant de manger un ou deux petits gâteaux que l’on prend le temps de savourer, que d’en manger toute une boîte dont on aura pas réellement profité.

 

Pour perdre du poids de façon durable, il faut revenir aux choses simples et aux bases, et agir à différents niveaux : alimentaire, émotionnel et physique. Et surtout penser à se faire plaisir autrement c’est cela qui fera la réussite de votre nouvelle hygiène de vie !